Articles

Affichage des articles du janvier, 2018

Trump : un an de résistance

« Donald Trump est président des États-Unis. » Cette phrase, vraie depuis le 20 janvier 2017, est encore difficile à entendre ou à prononcer. L’incrédulité et le choc de la soirée électorale ont depuis cédé la place à l’horreur face à des politiques cruelles, discriminatoires et ploutocratiques  comme on n’en avait pas vues au moins depuis Reagan. Sans oublier un renouvellement constant de l’incrédulité de départ face à des déclarations (verbales ou tweettées) à l’emporte-pièce qui se suivent à un rythme essoufflant. 
Ma réaction initiale, comme dans les phases du deuil, avait été celle du déni. Trump ne pouvait pas vraiment gouverner comme il avait fait campagne : sur la base d’un racisme et d’un sexisme flagrants, d’un étalage sans gêne d’ignorance et d’incompétence, d’un manque total d’empathie, même feinte. Les institutions stables et solides que sont le Parti républicain, le Congrès, le système judiciaire et les bureaucraties des divers Départements allaient avoir raison de cet…